• UEJB

Argumentation ad Hitlerum et mesures sanitaires

Bruxelles, le 19 décembre 2021



Au mois de février 2021, face à la présence aux premières manifestations contre les mesures sanitaires de slogans associant délibérément nazisme et mesures sanitaires, l’Union des Étudiants Juifs de Belgique avait publié sur les réseaux sociaux un court « guide pratique » illustré intitulé « Pourquoi comparer la gestion de la pandémie au nazisme est problématique».


Aujourd’hui, l’UEJB tient à réagir à nouveau à l’omniprésence dans les manifestations récentes de ce type de slogans en rappelant fermement en quoi ces comparaisons sont problématiques. Vous pouvez accéder aux visuels de notre “guide pratique” via ce lien ( https://drive.google.com/drive/folders/1mpsdvHD9CuAoYqRLsgYHJ09FOzswJHef?usp=sharing ) ou en pièce jointe de notre courriel.


Joanna Peczenik, co-présidente de l’UEJB affirme : « Ce que font en réalité ceux qui comparent le pass sanitaire à la Shoah ou à une mesure nazie, c’est l’usage, sous couvert de défense de la démocratie et des libertés individuelles, d’un argument fallacieux : le Reductio Ad Hitlerum. Il vise à disqualifier abusivement les arguments d’un adversaire en les comparant à Adolf Hitler ou au régime nazi. Ils aspirent donc à la lutte contre le fascisme en le banalisant et en dévoyant le débat démocratique. Il faut que cela soit clair, la Shoah et le Nazisme ne sont pas des épisodes anecdotiques à usage rhétorique. Sacha Guttmann, co-président de l’UEJB quant à lui dit ceci : « Je dirais à ces individus que s’ils désirent réellement lutter contre le fascisme, je les encourage à lutter contre la banalisation de la Shoah à laquelle ils participent. Cette comparaison abusive est, comme le démontre Joanna, en contradiction totale avec ce qu’ils prétendent défendre. La démocratie mérite mieux que cela. »


Contacts Presse :

Sacha Guttman co-président de l’UEJB

+32 496 37 44 27

sacha.guttmann@uejb.org


37 vues0 commentaire