• UEJB

Plus qu'une possibilité, l'accueil de réfugiés est un devoir moral


Sur la photo : Shadi Shhadeh, réfugié syrien, a mobilisé un réseau de réfugiés bénévoles à Genève et à Lausanne afin de faire des courses pour des personnes âgées, des infirmes et d’autres personnes parmi les plus exposées à la pandémie.


Une opinion de Youval Aharon, étudiant en Sciences Psychologiques et Président de la locale Louvain-La-Neuve de l'Union des Etudiants Juifs de Belgique.


Face à la crise du coronavirus, des réfugiés de tous les pays du monde se mobilisent pour aider les pays qui les ont accueillis. Pour n’en citer que quelques exemples, alors que les services de santé français sont débordés, un groupe Facebook "Médecins et pharmaciens syriens en France" a vu le jour. Il s’est créé à l’initiative de Bayan Ustwani, un réfugié syrien de 53 ans, pharmacien avant que la guerre éclate en 2011.[1]D’autres comme Moheyman Alkhatavi, infirmier irakien de 24 ans proposent leur aide en Iran.[2]Et à Bruxelles, Dawit Ketema, styliste et demandeur d’asile, a déjà cousu 350 masques qui ont été livrés à des professionnels de la santé.[3]


Sur la photo : Dawit Ketema, demandeur d'asile confectionnant bénévolement des masques.


Cette crise nous permet donc de voir que nous pouvons compter sur les réfugiés pour apporter leur aide et leurs savoir-faire. Cependant, que peut faire la Belgique pour celles et ceux qui n’ont pas accès à un abri et qui dès-lors ne peuvent pas suivre les instructions de confinement ? Quelle est sa capacité d’accueil ?


Déjà en 2019, Nicolas Bernard, Professeur de droit à l’Université Saint-Louis, déclara « on peut estimer a minima que dix mille logements restent vides dans la Région, ainsi que près de deux millions de mètres carrés de surfaces de bureau ».[4]De plus, en ces temps de Coronavirus, la plateforme Saint-vide-Leegbeekr regroupant six associations luttant contre la vacance immobilière, a estimé, en comptant les bureaux, la centaine d’hôtels vides[5], les écoles et les institutions qui ne peuvent être fréquentés pour respecter les consignes de distanciation sociale, les surfaces vides à six millions de mètres carrés.


Si on suit les chiffres de Bruss’Help, un centre d’étude et de coordination opérant auprès des personnes sans-abri, 4200 personnes sans domicile (de toute origine) se trouvent à Bruxelles[6]. Dès lors, il apparaît tout à fait possible d’accueillir au moins 221 personnes par commune comme demandé par Saint-vide-Leegbeek dans sa lettre ouverte adressée aux autorités urbaines de Bruxelles Capitale.[7]


Quel est le poids économique que constitueraient les réfugiés s’ils viennent s’établir en Belgique ?


Une objection économique est fréquemment faite lorsqu’on parle d’accueil de réfugiés. Si nous prenons la peine de regarder les chiffres, nous pouvons aisément constater que de nombreuses études de l’OCDE et des universités belges sur l’effet de l’immigration ont montré que l’impact économique ne tirait ni les salaires des natifs du pays, ni le PIB vers le bas. Au contraire, on pourrait voir un effet positif sur les deux : les salaires des natifs pourraient augmenter de 0 à 1% et le PIB de 0,3% à 1%.[8]Dès lors, bien que l’aspect humanitaire doive toujours primer sur le profit, il nous est tout à fait possible et même bénéfique d’accueillir des migrants.


Qu’en est-il de l’Europe ?


Depuis 2015, l’apport démographique des réfugiés non-européens en Europe est de 2,3 personnes pour 1000.[9]Sommes-nous envahis ? Il est évident que non, mais peut-être que l‘effort est inégalement réparti. Des pays européens comme l’Allemagne, la France et l’Italie sont ceux dans lesquels résident le plus de migrants internationaux.[10]D’autres pays comme l’Italie, la Grèce, l’Espagne, Chypre et Malte ont vu arriver 20 000 réfugiés et migrants rien que cette année.[11]C’est pour cela qu’il est nécessaire que les autres pays européens prennent leurs responsabilités et accueillent les réfugiés provenant des camps surpeuplés, comme celui de Lesbos en Grèce au cœur de l’actualité, et permettre aux 150 personnes actuellement bloquées à bord de l’Alan Kurdi d’être amenées sur les côtes européennes.[12]


Mais, que peut faire la Belgique ?


Comme l’Allemagne, elle peut permettre à une partie des réfugiés du camp Moria de l’île de Lesbos de s’installer en Belgique et de les accompagner dans leurs démarches. Il est prévu que des enfants et des mineurs non-accompagnés arrivent en Allemagne, au Luxembourg, en Suisse et dans huit autres pays.


Par ailleurs elle peut prendre exemple sur le Portugal qui a régularisé toutes les personnes se situant sur son territoire le temps de l’état d’urgence. Cela a permis à tous d’obtenir un numéro de sécurité sociale, un accès aux soins de santé, des aides, d’ouvrir un compte en banque et de pouvoir éventuellement décrocher un contrat de travail.


Mais surtout, il est nécessaire qu’elle ouvre un plus grand nombre d’espaces d’accueil. Actuellement, grâce à l’aide de la Plateforme citoyenne pour les réfugiés, 15 centres d’accueil ont ouvert en Bruxelles et en Wallonie. Tout cela « à la seule force de la mobilisation citoyenne ». Mais c’est loin, très loin d’être suffisant.


Enfin, le confinement est une période propice aux réflexions sur la société de demain et, aujourd’hui nombreuses associations travaillent à rendre notre pays plus juste. En ces temps où la solidarité est au centre de nos préoccupations, le fait de ne pas être en possession d’un bout de papier ne doit plus rendre quelqu’un inéligible à des conditions de vie dignes.

[1]Oberti, C. (2020, avril 15). « Si la France a des besoins, nous sommes là » : Ces migrants soignants qui veulent lutter contre le Covid-19. InfoMigrants. https://www.infomigrants.net/fr/post/24124/si-la-france-a-des-besoins-nous-sommes-la-ces-migrants-soignants-qui-veulent-lutter-contre-le-covid-19?fbclid=IwAR1SkiecW3BvI0e3jL489CYSUIKKyWbSDpcXLc3kSbBNnRSy8pJL3culjw8 [2]Bhoyroo, F. (2020, avril 7). Un infirmier réfugié en première ligne contre le coronavirus en Iran. UNHCR Suisse et Liechtenstein. https://www.unhcr.org/dach/ch-fr/41911-un-infirmier-refugie-en-premiere-ligne-contre-le-coronavirus-en-iran.html [3]Laxmi Lota, & Catherine Vanzeveren. (2020, avril 17).Coronavirus en Belgique : Grâce à un réseau de 2.000 bénévoles, 100.000 masques en tissu ont été fabriqués et distribués au personnel soignant (vidéo).RTL Info. https://www.rtl.be/info/regions/bruxelles/coronavirus-en-belgique-grace-a-un-reseau-de-2-000-benevoles-100-000-masques-en-tissu-ont-ete-fabriques-et-distribues-au-personnel-soignant-video--1212470.aspx [4]Bernard, Nicolas. Communa, ou l’actualité récente des occupations précaires en Région bruxelloise. In: Les échos du logement, Vol. 2019, no.125, p. 29-33 (2019) [5]Belga. (2020, mars 19). Coronavirus : Près de 100 hôtels sur environ 160 en Région bruxelloise ont fermé leurs portes. RTBF Info. https://www.rtbf.be/info/regions/bruxelles/detail_coronavirus-pres-de-100-hotels-sur-environ-160-en-region-bruxelloise-ont-ferme-leurs-portes?id=10462342 [6](base 2018. Strada, Bruss’Help) [7]Saint-vide-Leegbeek. (s. d.). Covid-19[open letter]. Consulté 19 avril 2020, à l’adresse https://www.leegbeek.brussels/covid-19 [8]Mathieu, B. (2019, mai 13). Non, l’immigration ne plombe pas les finances de la Belgique. L’Echo. https://www.lecho.be/dossiers/elections-regionales-federales-europeennes-2019/non-l-immigration-ne-plombe-pas-les-finances-de-la-belgique/10126178.html [9]La population totale de citoyens européens est de 746 millions de personnes et depuis 2015, 1,75 millions de réfugiés et migrants sont arrivés sur le continent (data.unhcr.org/mediterranean) [10]Le nombre de migrants internationaux atteint 272 millions, en hausse dans toutes les régions du monde. (2019, septembre 17). ONU Info. https://news.un.org/fr/story/2019/09/1051802 [11]UNHCR (2020, Avril 14). The Refugees Operational Portal[Data sets]. Retrieved from https://data2.unhcr.org/en/situations/mediterranean?fbclid=IwAR1nbYF-cQkEYPV2L5_1K8dpiuRtfsTx0bptXDCdd2kd6VySyafrmIscPxY#_ga=2.30068986.415320742.1587068376-1312891258.1585663815 [12]Oberti, C. (2020, avril 13). L’Italie annonce le transfert et la mise en quarantaine des migrants de l’Alan Kurdi. InfoMigrants. https://www.infomigrants.net/fr/post/24066/l-italie-annonce-le-transfert-et-la-mise-en-quarantaine-des-migrants-de-l-alan-kurdi

147 vues1 commentaire

Restez au courant de nos activités ! 

  • Facebook
  • YouTube

© UEJB.