À propos

L'Union des Etudiants Juifs de Belgique

Union des Etudiants Juifs de Belgique. Vereniging der Joodse Studenten van België. Belgian Union of Jewish Students.

Après la deuxième guerre mondiale, une cinquantaine de jeunes Juifs belges fondent l’Union des Étudiants Juifs de Belgique (UEJB). À Bruxelles, ceux-ci mettent sur pied, de septembre 1945 à septembre 1947, le Comité de l’Union des Étudiants Juifs de Belgique et le Comité Européen de l’Union Mondiale des Étudiants Juifs. Dans les années qui suivent, beaucoup de jeunes rejoignent les rangs de l’UEJB.

Septante ans plus tard, l’UEJB est toujours une organisation libre et dynamique représentante de ses membres et représentative de la jeunesse juive. Elle apporte de l’aide aux jeunes Juifs qui étudient en Belgique, organise de nombreuses activités culturelles (conférences universitaires, publication d’un magazine, débats, partage de la culture juive), récréatives (drinks, bal annuel, etc.) et militantes par le combat contre l’antisémitisme et contre la propagation des idées négationnistes ainsi que contre toute forme de racisme, de xénophobie, d’homophobie, de transphobie, de validisme, de sexisme, de classisme, et plus généralement d’exclusion.

 

L’UEJB a également pour objectif de contribuer à l’éducation de jeunes au sens large du terme, qu’ils soient juifs ou non-juifs. Notre Organisation de Jeunesse possède des sections locales à Bruxelles (qui est son siège principal), à Anvers, à Liège et à Louvain-la-Neuve. L’UEJB est une Organisation de Jeunesse qui est reconnue par la Communauté française et poursuit des objectifs d’éducation permanente. Ces objectifs visent à développer les responsabilités et aptitudes personnelles de ses membres, Juifs et non-Juifs, en vue de les aider à devenir des citoyens responsables, actifs, critiques et solidaires. Elle propose également des formations et un accompagnement pour tous ceux qui le désireraient.

 

L’UEJB poursuit ces objectifs selon ses axes : le devoir de mémoire, la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, l’identité juive, le soutien aux étudiants et la création d’espaces de rencontre, ainsi que les relations avec ses partenaires internationaux.