top of page
  • UEJB

L’UEJB s’inquiète des conséquences qu’aurait un gouvernement d’extrême-droite en Israël sur les Juif

Bruxelles, le 1 novembre 2022




Ce mardi 1er novembre, les Israéliens sont appelés aux urnes afin de d’élire la prochaine Knesset (parlement israélien). Selon les sondages, le bloc d'extrême droite (sionisme religieux), dirigé par les politiciens Bezalel Smotrich et Itamar Ben-Gvir, devrait recevoir le troisième plus grand nombre de sièges (14/15), doublant ainsi le nombre de ses voix par rapport au dernier scrutin. Une telle augmentation pourrait accorder au bloc de Smotrich et Ben-Gvir un pouvoir considérable dans une coalition gouvernementale, avec la possibilité d'occuper des postes ministériels importants.


Bezalel Smotrich, actuellement membre de la Knesset, défend régulièrement des positions homophobes, anti-palestiniennes et anti-arabes. Il considère par ailleurs que les courants du judaïsme non-orthodoxes sont un danger pour Israël. Itamar Ben-Gvir, également membre de la Knesset, est un disciple de l'idéologie d'extrême droite de Meir Kahane (le kahanisme). Il défend également un programme raciste et fait l'éloge de Baruch Goldstein, auteur d’un massacre à Hébron en 1994 au cours duquel il a assassiné 29 Palestiniens. En décembre de l'année dernière, il a brandi une arme de poing sur des gardes de sécurité arabes israéliens sur un parking de Tel Aviv. Par ces comportements, Ben-Gvir et Smotrich entretiennent un climat de haine et de violence. Il ne s'agit là que d'une brève série d'exemples témoignant de leur radicalisme et de leur fanatisme.


Au même titre que l’European Union of Jewish Students (EUJS), l’UEJB craint que la présence de ces deux hommes et de leur parti au sein d’une coalition gouvernementale encourage les attitudes et comportements antisémites sur les campus et dans la société belge plus généralement. Les étudiants Juifs belges ne peuvent en aucun cas être rendus responsables ni de l'issue des élections israéliennes, ni du comportements de certains politiciens israéliens. Par conséquent, nous appelons les autorités académiques, les responsables politiques et les organisations étudiantes à la plus grande vigilance et à la solidarité avec les jeunes Juifs victimes de potentielles dérives.


L'UEJB est une organisation fondamentalement antiraciste qui porte une longue histoire de lutte contre l’extrême droite et pour le droit des Juifs et des Palestiniens à l'autodétermination. En tant qu’organisation sioniste, nous exprimons donc également notre profonde inquiétude quant au danger que Smotrich et Ben-Gvir représentent pour les Israéliens et les Palestiniens ainsi que pour les espoirs d’atteindre un jour la paix dans la région.


43 vues1 commentaire
bottom of page